BIEN S’ÉQUIPER POUR FAIRE DU QUAD

Chargement en cours... 908 vue(s)
BIEN S’ÉQUIPER POUR FAIRE DU QUAD

Si vous êtes un adepte du quad et/ou du motocross, vous devez vous équiper correctement pour profiter pleinement de votre loisir. En choisissant le matériel adapté, vous pourrez encore davantage apprécier votre sport préféré et vous pourrez aller au bout de vos limites, tout en ayant l’esprit tranquille.

Le casque

casque

Commençons par l’élément le plus important : le casque

Vous avez deux choix, fibre ou polycarbonate.

Le premier est plus léger et il est conseillé pour la compétition et pour de longues utilisations. Avec un casque trop lourd, les cervicales sont particulièrement mises à contribution.

Le second présente l’avantage de ne pas se déformer en cas de choc, car la calotte interne absorbe l'énergie cinétique.

Privilégiez une mousse intérieure de bonne qualité pour bien absorber les chocs.

Pour l'entretien du casque, l'idéal est qu'elle soit amovible.

La qualité de la ventilation est fondamentale. Vous ne devez pas souffrir de la chaleur, ni de la condensation qui provoque de la buée.

 

La pression d’un casque parfaitement ajusté doit s'exercer de façon homogène sur tout le crâne. Si vous vous situez entre deux tailles, préférez celle qui est un peu juste. Avec le tassement de la mousse intérieure, le casque vous ira parfaitement.

Enfin, assurez-vous qu'il est bien compatible avec votre masque et, si vous portez des lunettes de vue, choisissez un modèle conçu à cet effet, avec les mousses échancrées pour les branches de lunettes.

Consultez notre article : bien choisir son casque


La technologie Moto-9 Flex

La technologie Moto-9 Flex mise au point par Bell utilise trois couches successives pour absorber l'énergie d'impact. L'architecture segmentée de la coiffe permet de mieux ajuster le casque.
Grâce à une zone pivot, l'énergie de la rotation de la tête du pilote bénéficie d'une dispersion équilibrée. Cerise sur le gâteau, la ventilation du casque a été nettement améliorée.


La technologie MIPS

La technologie MIPS permet de réduire les forces rotationnelles lors d'un impact, en permettant le mouvement dans toutes les directions.
La mousse intérieure dissipe le choc et les attaches élastomères s'étirent pour réduire la puissance de la force rotationnelle qui pourrait être transférée au cerveau du pilote.


Le haut du corps

maillot     pare pierre

En plus de votre maillot, prenez l’habitude de porter un gilet ou un pare-pierre. Vous vous sentirez peut-être un peu engoncé les premières fois, mais vous allez vite apprécier d’être parfaitement protégé des branches et des projections de pierres, et surtout en cas de chute ou collision.


Vous savez à quel point les vertèbres représentent un point faible, et notamment les cervicales. Les tours de nuques et protections cervicales enveloppent votre cou. Il en existe de diverses formes que vous devez choisir en fonction de la forme de votre casque et de votre gilet de protection ou votre pare pierre, afin que les différentes pièces soient compatibles.

minerve

Consultez notre article sur les protections cervicales

Non seulement la protection cervicale soulage le port de tête pendant tout le temps que vous roulez, mais elle vous protège en cas de choc ou de chute.
Selon que vous choisissez le pare pierres ou le gilet, vous pouvez ajouter des coudières et des épaulières. Il existe même des pare pierres gonflables. Un peu imposants, ils sont néanmoins très confortables. Seul bémol, si vous vous arrêtez par temps chaud, en l'absence d'aération, le pare pierres gonflable devient vite insupportable.

 

 coudieres

Le pare pierre existe dans toutes les tailles, enfants ou adultes. Il existe même des versions pour femmes tenant compte de la morphologie globale et de la poitrine en particulier.

  


Le bas du corps

pantalon

Choisissez un pantalon confortable, c’est le premier critère. Il doit être léger à porter et respirant. Le rembourrage et les renforts aux endroits les plus exposés aux frottements sont les bienvenus.

botte

Les chevilles sont une autre partie de corps souvent mise à contribution. Choisissez des bottes qui les protègent au mieux. Prenez une taille dans laquelle vous êtes vraiment très à l'aise, voire une taille au-dessus de la vôtre, cela vous permet par la suite de prévoir de grosses chaussettes.

Consultez notre article : BIEN CHOISIR SES BOTTES

genouillere

La botte doit couvrir le mollet, mais pensez à vérifier qu'elle demeure compatible avec vos genouillères. Le cuir doit être de bonne qualité pour être souple et vieillir correctement, sans s'affaisser ou se casser. Des protections supplémentaires à l'intérieur de la jambe permettent de protéger le mollet des frottements contre le carter moteur et le cadre.

La botte doit être étanche, mais cependant respirante pour ne pas créer un effet sauna. Les renforts plastique qui viennent par-dessus doivent être bien répartis, mais ne pas encombrer le dessus du pied, ce qui gênerait le passage des vitesses. Les boucles de fixation doivent pouvoir être achetées à la pièce en cas d'usure et de casse. Elles sont de meilleure qualité lorsqu'elles sont en métal, plutôt qu'en plastique.

La semelle est lisse pour le circuit, à crampons pour l'enduro et le quad, afin pouvoir poser pied à terre si vous devez pousser ou tirer votre engin, sans glisser. La semelle peut être collée, vissée ou cousue. Une fois usée, vous devrez passer par les services d'un cordonnier pour ressemeler vos bottes. Avec des semelles cousues, vous pouvez bénéficier de renforts métalliques au bout du pied.

Pour le côté esthétique, vérifiez que les décorations bénéficient d'un traitement anti UV pour tenir dans le temps.


Les gants

gants

Tout aussi indispensables : les gants

Tâchez d'en avoir au moins deux paires : une version été et une version hiver. Les deux doivent rester légères, et vous devez conserver toute l'agilité et l'indépendance de vos doigts.

Il vous faut une bonne aération pour ne pas transpirer et avoir les mains moites. Ils sont renforcés aux points sensibles : paume et dessus des doigts. Le mélange entre le cuir qui protège bien et les synthétiques qui sont fins et légers est le plus efficace.

N'attendez pas qu'ils soient troués pour les changer, dès que les protections faiblissent, remplacez-les, sinon, en cas de chute, vous risquez d'être blessé.


Les lunettes

lunettes

La qualité des lunettes est cruciale, parce que sans visibilité…

Pour commencer, elles doivent être parfaitement confortables, c’est-à-dire légères et bien adaptées à votre casque et compatibles si vous portez des lunettes de vue.
Un strap de qualité ajoute au confort. Il doit être large et ajustable pour bien tenir sur votre casque.
Ensuite, elles doivent être solides, avec un châssis et un écran qui résistent aux projections de boue ou de pierres.


Quel écran choisir ?

ecran

L'écran doit être neutre, sans effet de distorsion ou grossissant. Vérifiez qu'il soit traité anti UV et anti buée, cela participe grandement à votre confort. L'écran double, à l'instar du double vitrage, empêche totalement la buée.

L'écran clair ou transparent s'utilise en toutes circonstances. L'écran fumé est utile pour la luminosité du soleil, mais aussi du ciel blanc.
Les écrans teintés sont plus spécifiques : bleu pour le faible ensoleillement de l'hiver ; jaune en cas de faible luminosité comme c'est le cas notamment avec le brouillard, le masque accentue alors les contrastes ; orange lorsque le ciel est d'un bleu brillant ou sur les surfaces en herbe.

L'écran polarisé iridium rappelle les masques de ski. Il élimine une partie de la lumière réfléchie et donne un meilleur aperçu des reliefs de la piste.

 

Globalement, ne cherchez pas systématiquement les prix les plus bas. Si vous achetez du matériel bas de gamme, vous allez devoir le changer souvent, donc l’économie est loin d’être évidente. Il risque en plus d’être inconfortable et surtout, vous vous exposez à des risques physiques inutiles.
Veillez à la qualité de votre matériel et surveillez de près les promotions !